+33 (0)4 81 91 50 20
Home > Expertises > Faire corriger son relevé de carrière auprès des caisses de retraite : une « lettre à la poste » ou « un parcours du combattant » ?

Faire corriger son relevé de carrière auprès des caisses de retraite : une « lettre à la poste » ou « un parcours du combattant » ?

Corriger relevé de carriere aupres des caisses de retraite
3 septembre 2020

Faire corriger son relevé de carrière auprès des caisses de retraite : une « lettre à la poste » ou « un parcours du combattant » ?

Dans notre article précédent nous avions évoqué les difficultés à analyser et à comprendre le relevé individuel de situation, un document à la disposition des assurés très riche d’informations.

Or, lorsqu’un assuré détecte la présence d’une anomalie sur ce relevé il n’est également pas toujours chose aisée de la faire rectifier par les caisses de retraite concernées. Vous trouverez dans cet article quelques pistes …

1ère étape : Savoir identifier les anomalies … et savoir mesurer leur enjeu

Pour identifier une anomalie de carrière, encore faut-il connaitre les règles qui s’appliquent en matière de droit à la retraite, pour pouvoir affirmer qu’il s’agit d’une anomalie !

Par exemple, un de vos employeurs ne figure pas sur votre relevé de carrière et cela vous parait anormal. Peut-être que votre situation ou votre statut chez cet employeur justifie l’absence de cet employeur sur votre relevé.

Ainsi, ce qui semble être une anomalie du point de vue de la reconstitution de carrière n’en est peut-être pas une du point de vue de la restitution des droits à la retraite.
Inversement, les droits à la retraite peuvent être acquis à d’autres titres que celui de la carrière professionnelle. Il est donc possible que vous bénéficiiez de droits autres que ceux issus de cotisations retraite liées à un salaire, qui ne sont pas mentionnés, à tort sur votre relevé de carrière. Dans ce cas, il s’agit de bien connaitre les possibilités d’acquisition de droits pour identifier l’anomalie.

… Et savoir mesurer l’enjeu

Cela vaut-il le coup de remuer tout votre grenier ou votre cave, à la recherche de justificatifs, pour faire corriger une erreur qui n’aura aucun impact sur le calcul de vos droits à la retraite ?

Prenons l’exemple d’une erreur dans le régime de base. La retraite est calculée à partir de la moyenne des 25 meilleures années.
Si la correction que vous obtenez porte sur une année qui ne fait pas partie des 25 meilleures, cette correction ne vous aura peut-être rapporté aucun droit supplémentaire à la retraite.

A l’inverse, comme nous l’avons vu dans l’article précédent, certaines erreurs peuvent non seulement avoir un impact financier, mais également modifier la date de départ à la retraite !

Les caisses de retraite vous aident à identifier les « périodes suspectes », mais attention ! elles ne voient pas tout !

Pour faciliter votre analyse, les caisses de retraite vous aident à repérer les « périodes suspectes ».
En effet, au moment de prendre votre retraite, vous pourrez recevoir de la part de certains régimes de retraite, des formulaires, issus d’un traitement informatique, qui vous demandent des explications sur les périodes de changement.

Ainsi, il peut vous être demandé une explication sur une année parce le salaire de cette année-là est inférieur à celui de l’année précédente. Vous pouvez avoir perdu votre emploi en milieu d’année, être passé à temps partiel, ou bien n’avoir eu aucun changement. En fonction de votre réponse, le gestionnaire qui traite votre dossier vous demandera peut-être des justificatifs pour contrôler l’exactitude des données enregistrées.

En revanche, si le salaire retenu est inférieur à ce qui devrait être sans « fracture » du montant par rapport à l’année précédente, le traitement informatique ne le détecte pas. Il convient donc bien de rester vigilant pour s’assurer que l’intégralité de vos droits sont comptabilisés pour calculer votre retraite !
Ne pensez pas que c’est le rôle de votre gestionnaire de retraite de détecter d’éventuelles anomalies ! C’est le vôtre !

Quelle chance ma demande de correction a-t-elle d’aboutir ? Et dans quel délai ?

Clairement, la digitalisation des caisses de retraite permet de plus en plus une simplification des démarches. Vous pouvez, dans de nombreux cas, formuler votre demande en ligne au lieu d’adresser un courrier. Il est même possible, dans certains cas de joindre des pièces jointes.

Pour autant, le traitement de l’anomalie par la caisse, lui, reste humain : vérifier si votre demande est légitime, vérifier si le justificatif fourni est conforme, procéder au calcul de la ou des données à corriger, aucune machine ne remplace encore l’homme sur ces tâches !
Or les caisses de retraite augmentent les moyens informatiques …mais pas les moyens humains !
Elles communiquent sur une simplification des process, à juste titre … mais pas sur une amélioration des délais ou de la qualité de traitement.!

Conclusion

De plus en plus de clients de Cirdis Retraite souhaitent être accompagnés pour faire régulariser leurs droits à la retraite. Et nous avons développé notre savoir-faire non seulement sur une parfaite connaissance de la réglementation, mais également sur l’expérience acquise dans les process de traitement mis en place par les différents organismes de retraite. Rien n’est compliqué ! Tout est question de temps, de justesse des demandes, de capacité de contrôle des résultats obtenus …

Vous désirez être aidé pour corriger votre relevé de carrière auprès des caisses de retraite ?

Ce sont précisément les missions que mènent CIRDIS RETRAITE pour sécuriser l’obtention des retraites de ses clients, leur faire gagner du temps et optimiser leur situation.

CONTACTEZ-NOUS